ConfigMac - Pour tout savoir sur le monde des mac : logiciel mac, macbook, macbook pro, macmini...

Windows sur votre ordinateur Mac : le guide

Depuis l'arrivée des processeurs Intel sur la plateforme Mac, il est possible d'installer Windows (et notamment Windows XP ou Windows Vista) sur votre Mac. Pour cela il y a deux solutions : la virtualisation avec un logiciel comme Parallels Desktop (payant) qui permet de lancer et d'utiliser Windows en même temps que Mac OS X (et sans devoir redémarrer) ou bien d'exécuter Windows en mode natif via le logiciel Boot Camp (gratuit). Dans ce dernier cas, il est possible d'utiliser votre Mac pour jouer sous Windows (ce qui est impossible avec la virtualisation).

Vous recherchez un ordinateur Mac à très bon prix ? Jetez réguliérement un oeil sur les occasions Mac.

Ainsi si vous souhaitez utiliser votre ordinateur Mac pour jouer sous Windows avec un jeu récent en 3D, il est indispensable d'utiliser le logiciel d'Apple Boot Camp, disponible ici. Par contre pour le reste, la virtualisation est bien plus pratique, elle permet de lancer Windows dans l'environnement d'OS X, comme une simple fenêtre d'application ou bien en plein écran (surtout si vous avec plusieurs moniteurs d'ailleurs). La virtualisation permet d'utiliser l'USB, le lecteur optique, l'iSight et est en constante amélioration avec le temps (je pense notamment au mode cohérence de Parallels Desktop qui permet d'intégrer l'affichage de Windows au sein d'OS X).

Windows (ou Linux) sur votre Mac : utilisation du logiciel Parallels Desktop

Parallels Desktop est une application qui permet d'installer et surtout d'utiliser Windows (2000, XP, Vista...) ou une distribution de Linux en même temps que Mac OS X. Il s'agit d'une machine virtuelle, qui en réalité fait "croire" à Windows (ou linux) qu'il est sur un PC classique. Cette solution est idéale pour ceux dont l'utilisation de Windows est indispensable (pour un soft n'existant que sur Windows par exemple), tout en profitant de l'environnement Mac : par contre, cette solution est à proscrire pour la 3D et les jeux. Ce logiciel est malheureusement payant, mais très pratique et il est possible de le tester une quinzaine de jour pour ce faire une idée. Parallels Desktop permet de transférer des fichiers d'un OS à l'autre (via l'outil Parallels Shared Folders) et supporte la gestion du dual screen, permettant donc d'afficher un système d'exploitation par écran si vous en avez plusieurs. Pour télécharger le logiciel Parallels Desktop pour Mac, cliquez-ici.

Installation de l'application Parallels Desktop

L'application se lance, on continue en cliquant sur Continuer

  

On accepte le contrat de licence (en anglais !), puis Continue

On sélectionne le disque de destination, puis Continuer

  

On poursuit en cliquant sur Mettre à jour

L'installation de l'application est en cours...

  

C'est déjà fini ! On clique sur Fermer

Lancement de l'application Parallels Desktop

On lance Parallels (Applications > Parallels > Parallels)

  

On continue en cliquant sur Next

On choisi l'installation Express de Windows OS, puis Next

  

Windows XP ou Vista selon votre cas, puis Next

Pour la dernière étape, n'oubliez pas de vous munir de la clé d'installation de votre version de Windows, ainsi que d'insérer le CD d'installation de Windows XP ou le DVD de Windows Vista dans le lecteur optique de votre ordinateur avant de cliquer sur Finish.

On entre le nom de la machine virtuelle et la clé de Windows, puis Next

  

L'installation peut commencer, on clique sur Finish

A partir de maintenant, l'installation (virtuelle) de Windows commence, il y en a en gros pour une bonne demi-heure d'attente.

Les étapes en images de l'installation virtuelle de Windows sur le Mac

  

Bien sur le formatage de la partition : c'est virtuel grâce à Parallels Desktop, il n'y a pas une vraie partition du disque dur interne de votre Mac !

  
  
  
  
  

Et voilà au bout d'une bonne demi-heure, l'installation est enfin terminée, le système se relance automatiquement.

Windows se lance...

  

On obtient ainsi Windows dans une fenêtre du Mac !

Il est possible de visualiser la fenêtre de Windows en plein écran, ou bien si vous avez deux écrans sur votre Mac, d'en utiliser un des deux pour la machine virtuelle permettant de faire tourner Windows. Une fois l'installation terminée, il ne reste plus qu'à activer votre copie de Windows en ligne (comme via un PC classique).
Vous pouvez ensuite configurer la machine virtuelle (voir l'image ci-dessous à gauche) en activant ou non le son, le port USB, le lecteur optique, les ressources systèmes dédiés (comme la mémoire ou l'espace disque), etc.

La configuration de la machine virtuelle Windows

  

Un aperçu de Windows, qui apparaît comme une simple application.

Machine virtuelle avec Windows Vista

Avec Windows XP, la connection à internet fonctionne directement (du moins lorsque j'ai testé), mais avec Vista il semble que non, il faut donc aller dans le menu VM de Parallels Deskops puis choisir Install Parallels Tools (Vérifiez également dans le panneau de contrôle de la machine virtuelle Windows dans la rubrique Network Adapter que vous avez bien Bridged Ethernet; en1: Airport/Wireless Adapter si vous surfez en Wi-Fi). Cet outil permet d'installer notamment des pilotes pour le Wi-Fi et les réseaux, et ensuite bingo internet fonctionne avec Vista également. Par contre comme la virtualisation ne permet pas (pour l'instant) de gérer la 3D : on ne profite pas de l'interface 3D aero de Vista. Cela dit l'interface de Vista est tout de même bien plus agréable que celle de Windows XP.

  

Machine Virtuelle avec Linux : Ubuntu par exemple

J'ai également testé Parallels Desktop avec Linux (la curiosité !) en installant une distribution de linux assez connu du grand public : Ubuntu, via un CD de 700 Mo qui contient une image ISO de cet OS (qu'il suffit de télécharger gratuitement sur le site d'Ubuntu), et j'obtiens après une quarantaine de minutes ceci :

  
Et voilà Linux sur mon MacBook Pro... Ubuntu propose de nombreuses applications Open Source incluses comme FireFox, Thunderbird ou encore Gimp.

Windows sur votre Mac en natif : utilisation de Boot Camp

Boot Camp est une application d'Apple en version bêta (donc en test) qui permet d'installer Windows (2000, XP, Vista...) en natif sur votre Mac. Contrairement à la virtualisation comme vu plus haut dans ce dossier, Boot Camp permet de donner les manettes de l'ordinateur à 100% à Windows : cela permet d'utiliser toutes les ressources (notamment graphiques) de la machine, idéal pour jouer en 3D en l'occurrence. Pour télécharger le logiciel Boot Camp pour Mac (avec processeur Intel uniquement), cliquez-ici.

Installation de Boot Camp

L'application se lance, on continue en cliquant sur Continuer

  

On accepte le contrat de licence (en anglais !), puis Continue

On selectionne le disque de destination, puis Continuer

  

On clique sur Installer pour démarrer l'installation

L'installation est en cours, c'est assez rapide...

  

On clique sur Fermer, on peut maintenant démarrer l'assistant

Il suffit ensuite de lancer l'assistant Boot Camp, dans Applications > Utilitaire > Assistant Boot Camp, puis de préparer votre CD ou DVD d'installation de Windows, votre licence, et un CD-R vierge pour permettre à Boot Camp de graver un CD de pilotes afin de permettre à Windows d'utiliser votre ordinateur Mac correctement.

L'assistant se lance, on continue en cliquant sur Continuer

  

Il suffit ensuite de suivre les instructions très détaillées de l'assistant

L'installation de Boot Camp se déroule en plusieurs étapes : graver un CD de pilote, création d'une partition (une vraie cette fois-ci), installation de windows. Et une bonne demi-heure plus tard, il sera possible de choisir au démarrage de l'ordinateur entre Mac OS X ou Windows...

Enfin, notez que lorsque vous utilisez Windows sur votre Mac, vous êtes vulnérable comme sur un PC classique aux virus en tout genre, trojans et autres tracasseries du monde Windows : donc prudence et n'oubliez pas de tenir votre Windows à jour via Windows Update.

Mappage du clavier

Pour terminer, une petite manipulation est nécessaire pour faire correspondre les touches (notamment le @ par exemple) du clavier Mac avec Windows. Pour cela, vous pouvez consulter le dossier Mappage du clavier Mac pour Windows qui explique la procédure en détail.

Toutes les marques citées appartiennent à leurs compagnies respectives.
Tous les produits, logos, et images cités dans ces pages sont la propriété de leur marque respective